Le lifting

Principe de l’intervention :
Le lifting est une intervention qui consiste à traiter le relâchement de la peau dû à l’age. L’intervention se contentait il y a 20 ans de ne retendre que la peau, mais cette opération nous mettait devant un choix difficile : soit le chirurgien retendait trop la peau et le visage était figé pendant de nombreux mois mais le lifting durait longtemps (6 à 8 ans), soit le choix était de faire un lifting naturel, alors le chirurgien tendait peu la peau et le lifting était naturel, certes, mais il ne tenait pas longtemps (2 à 3 ans).
La suspension des muscles situés sous la peau, que l’on pratique depuis environ 15 ans, (le SMAS) est le progrès majeur de la réalisation du lifting car il permet de bien tendre les muscles, mais de ne pas porter la tension sur la peau. Alors, avec cette technique le lifting peut être naturel et en même temps avoir une durée plus longue (7 à 8 ans).
Mais une nouvelle constatation est apparue : un lifting parfaitement réalisé, avec une bonne tension sur les muscle peut entraîner parfois un résultat figé et inexpressif.
Un autre progrès est donc à faire (c’est que qui fait tout l’intérêt de la Chirurgie Esthétique et l’enthousiasme que les chirurgiens mettent à trouver de nouvelles techniques) : ce progrès consiste à savoir comment tendre ces muscles pour donner un visage naturel, non figé, et avec un résultat durable.

Pour obtenir un résultat naturel, il ne s’agit pas de tendre plus ou moins fort les muscles, mais de les tendre dans le bon sens. Si ces muscles sont remis dans le bon sens, ils peuvent être alors bien tendus et cela fera naturel et durera plus longtemps.
Qu’est ce qu’un lifting tendu dans le bon sens ? Chaque visage a son propre sens de relâchement , et chaque partie du visage a aussi son sens de relâchement, ainsi le cou se retend le plus souvent en arrière et un peu en haut , alors qu’une joue et des bajoues plutôt vers le haut. Mais cela est variable selon les patients et doit être établi par le chirurgien au cours de consultation avant l’opération.
Il existe un lifting classique appelé lifting cervico-facial puisqu’il couvre la région temporale, des pommettes, des joues, des bajoues et du cou. Et des liftings partiels, isolés, qui intéressent chacun une partie du visage : lifting du front, lifting de la région temporale, lifting des joues et des bajoues, ou lifting du cou.
Le lifting du front sert à traiter les rides du front ; il est beaucoup moins utilisé depuis l’apparition de la toxine botulique qui permet de traiter les rides du front et certaines rides du visage sans pratiquer d’intervention chirurgicale (durée du résultat : environ 6 mois).

Les cicatrices dans le lifting

Elles sont très dissimulées dans la majeure partie des cas, et elles finissent par disparaître presque complètement.

De ce fait elles ne sont plus la préoccupation majeure des patients.

Elles sont situées :
– dans la région temporale dans le cuir chevelu (invisible)
– elles passent non pas devant l’oreille, mais au niveau du petit relief de cartilage situé en avant du conduit auditif, le tragus, donc peu visibles et que l’on peut cacher (avec ses cheveux) immédiatement après l’opération.
– elles contournent le lobule de l’oreille et passent derrière les oreilles (dans le pli, puis au niveau de la ligne chevelue) donc parfaitement bien dissimulées.

Certains chirurgiens pratiquent le lifting par endoscopie qui consiste à faire une petite incision dans la région temporale, à y passer des instruments qui permettent de retendre les muscles, sans retirer de peau.

En combien de temps est-on présentable après un lifting ?

– dans 90 % des cas : 2 à 3 jours après l’opération, les cicatrices sont bien entendu encore visibles mais elles peuvent être cachées par les cheveux placés devant les oreilles. Ces cicatrices mettent 10 jours environ pour devenir peu visibles.
– dans 9% des cas : il peut y avoir : œdème (gonflement) ou ecchymoses (bleus). Il faut alors attendre 10 jours pour être visible.
– dans 1% des cas : il peut y avoir un hématome (poche de sang dûe à un petit vaisseau qui a saigné pendant la nuit). Il faut alors attendre 12 à 15 jours après l’opération, le temps de résorption ou de drainage de l’hématome (qui ne présente aucune gravité).

Le lifting en pratique

– pratiquer un bilan pré-opératoire
– entrée le matin. Le plus souvent anesthésie générale légère ou neurolep-analgésie ou anesthésie locale à la demande.
– une nuit en clinique. Les liftings partiels permettent de sortir dans l’après-midi à condition d’habiter la région parisienne et de sortir accompagné.
– sortie le lendemain matin. Pas de douleur. Quelquefois légère tension très supportable
– les fils sont otés au 5ème jour et au 8ème jour. Possibilité pour les patients habitant la province ou l’étranger de les faire retirer chez eux si tout va bien après examen du chirurgien (fiche détaillée remise au patiente pour l’ablation des fils chez eux).

Lifting + opération du nez

Oui, en effet, après 40 ans, les femmes ne pensent plus à leur nez (qui a pu les gêner depuis leur adolescence). Or, remonter un nez qui chute ou retirer légèrement une bosse, est une petite opération que l’on peut faire en même temps qu’un lifting et qui rajeunit terriblement un visage.

Combien de temps dure un lifting ?

C’est une question que l’on pose souvent.
Le lifting n’est pas un traitement du vieillissement cutané, la peau continue à se relâcher après un lifting, ni plus vite, ni moins vite qu’avant le lifting. Le décalage obtenu par le lifting, ou le rajeunissement obtenu, lui, se maintiendra toute la vie.
Ainsi, si le lifting donne une apparence de 10 à 15 ans de moins, par exemple, ce décalage persiste toujours.
On peut prendre comme comparaison une montre que l’on retarde de 2 heures et qui continue à marcher. Elle marquera toujours 2 heures de moins.

Notion de maintenance ou d’entretien

Certains patients ne veulent pas attendre après un lifting le retour complet à leur état « avant le lifting » et demandent des petites retouches au niveau de l’ovale ou du cou afin de maintenir le résultat du lifting le plus longtemps possible.
Bien entendu, cela est réalisable par des opérations « maintenance ».
Ce sont des petites opérations, pratiquées souvent sous anesthésie locale, qui nécessitent un court séjour en clinique (1/2 journée) et des suites rapides (quelques jours).

Comment être sûr d’avoir un résultat de lifting naturel ?

Oui, on peut être sûr d’avoir un résultat naturel.
Aujourd’hui tous les patients demandent un résultat naturel, tous les chirurgiens proposent des résultats naturels et pourtant on voit encore des liftings figés et inexpressifs.
Aussi le concept de lifting naturel ne doit pas être un concept philosophique et théorique ou un effet publicitaire mais il doit correspondre à des gestes techniques précis et rigoureux.

Pendant la consultation il est important de prendre son temps avec son chirurgien afin de lui dire et de lui montrer avec vos mains sur votre visage ce que vous attendez par lifting naturel. Ensuite le laisser vous expliquer ce qu’il compte faire. Ce moment est très important pour bien sentir la sensibilité du chirurgien à ce qu’il entend par lifting naturel.

Réaliser en pratique un lifting naturel c’est d’abord ne pas avoir de technique standard que l’on applique à tout le monde, mais des gestes précis que l’on adapte au sens de relâchement de la peau et des muscles propres à chaque patient.

Faire un lifting fixé et inexpressif ne doit pas être concevable aujourd’hui. Aujourd’hui un lifting doit permettre de garder ses propres expressions et simplement être débarrassé de ce qui gêne, pour avoir un visage tout simplement « en pleine forme ».