Philosophie

L’observation quotidienne de mes patientes, et mon sentiment personnel m’ont permis de poursuivre depuis de nombreuses années une réflexion sur la Beauté, sur la vraie Beauté, celle qui séduit. Cette réflexion m’a conduit à écrire plusieurs livres dans lesquels je définis ma vision de la Beauté.

Un livre « Le pouvoir de Séduire » a été traduit aux Etats-Unis et en Italie.

La Chirurgie Esthétique fait beaucoup parler d’elle tant au niveau de la presse écrite que de la télévision. Une question est souvent posée :

« La chirurgie esthétique est-elle  un progrès de Société ou une dérive dangereuse ? »

Je répondrais « les deux » en fonction de la formulation de la demande et aussi de la réponse du chirurgien.

Cela peut être une dérive dangereuse… oui, lorsque l’investissement dans le résultat est démesuré :

  • Une demande de transformations importantes
  • Vouloir ressembler à telle ou telle actrice à la mode.
  • Avoir 20  ou 30 ans de moins
  • Avoir un visage lisse, figé ou inexpressif

Ces demandes proviennent souvent de femmes fragiles ou fragilisées, elle représentent à peine 10% de mes patientes. Dans ces cas, il faut savoir refuser ou reporter l’intervention.

Mais, à l’inverse, lorsque l’on veut se retrouver soi-même et en pleine forme, et faire retirer ce qui gêne, tout en gardant ses expressions, alors oui, exprimer ainsi la Chirurgie Esthétique est un vrai progrès de Société. Cette demande correspond à 90% de mes patientes.

En effet, dans mes relations quotidiennes, professionnelles, ou tout simplement pour soi-même, qu’y-a-t’il de plus normal, de plus légitime que de préférer avoir un corps ou un visage en pleine forme ?

Ainsi, ce qui aurait pu être une dangereuse dérive dans la conception de la Beauté, s’est transformé aujourd’hui en un réel progrès de société qui permet de retrouver une harmonie entre sa personnalité et son apparence.